Ma deuxième vie, là où je me'suis sentie belle dans les yeux de quelqu'un

Publié le par https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-audrey-27070053

La'premiere fois que j'ai eu un contact avec lui j'étais devant mon ordinateur à Perpignan dans un cours de ''word et excel'' et lui devant son ordinateur à Toulouse 

On s'ennuyait avec mon amie et elle me dit ''tu connais best on thé city''?

Moi qui était dans une phase de ''je fais des rencontres toutes les semaines c'était du pain béni pour moi, même si des rencontres bizarres et peu glorieuses se sont passées 

Au départ c'était une discussion sympas mais ensuite je me suis dis '' hormis le rugby et azf que vais je lui raconter''?

Ça n'empêche qu'on s'est envoyés nos photos et mes collègues de boulot s'étaient prises au jeu 

Aucune n'a'flashe dessus mais moi je sais pas pourquoi il avait un côté protecteur qui m'appaisait et m'interpellait

D'avril à juillet on a discuté chaque soir, de 21h jusque des fois 7h du matin 

Le lendemain au centre de formation c'était assez dur mais j'étais heureuse

Et le 2 juillet je suis allée le chercher sur le quai de la gare , appelle par Dali ,,le centre du monde 

Au début de fût compliqué car il arrivait dan un duo mere'fille et ça ne plaisait pas à une demoiselle de 3 ans 

Et moi je crois qu'au départ je lui faisais payer pour tous les hommes qui avaient été méchants avec moi

Donc j'ai décidé de le'suivre sur Toulouse

Moi aussi je voulais etre heureuse un peu et dans ses bras j'étais protégé dans ses yeux j'étais belle dans ses paroles j'étais la'femme de sa vie 

Encore aujourd'hui quand je perds confiance il me dit qu'on a passe tellement d'épreuves que si on s'aimait pas on serait séparé

Je lui ai parlé de ma maladie , invisible à nette époque 

Le handicap il connaît ,son petit frère est handicapé mental donc le regard des autres il pratique 

Nous étions en 2002 

En 2003 nous avons pense bébé, lui qui d'après sa maman ne me ferait jamais un enfant et ne m'epouserait jamais 😨

J'ai commencé à prendre du poids et avoir des étourdissements et pas de grossesse en vue

On m'a diagnostiqué la'maladie de Basedow, maladie auto immune qui'touche la'thyroide

Me voilà partie pour 18 mois de traitement et interdiction de grossesse

J'avais des douleurs , j'étais fatiguée, de temps en temps je faisais des poussées sensitives et des migraines ophtalmiques

Au niveau neuro c'était stable

Puis les inséminations ont débutées 

J'avais les ovaires polykistites ainsi qu'un papillomavirus et j'exterminais ses spermatozoïdes

Bref rien n'allait, nos soucis d'argent débutaient car ma santé fragile ,je ne prenais que des mi temps

En 2007 j'ai'fais une poussée qui m'a paralysé le côté gauche 

Un staphylocoque blanc attrapé à l'hôpital le jour d'une insémination artificielle

J'ai gardé des séquelles depuis ce jour

C'est là que j'ai vu mon mari craquer et'pleurer un jour où il me déposait à l'hôpital faire un bolus de solumedrol

Je lui ai dis qu'il pouvait partir mais il est resté

Je me suis remise difficilement de cette poussée mais la vie continue donc'mon avancer 

Mon rêve de devenir maman une seconde fois était un peu compromise 

Dernière insémination avant les fécondations in vitro 

Entre temps j'ai décidé de passer mon agrément d'assistante maternelle

Si je ne pouvais pas donner de l'amour en maman je le donnerai en nounou,

Le jour où j'ai appris que mon agrément était accepté, j'ai appris que j'étais enceinte dans la foulée

La grossesse était surveillee car risque de preeclampsie mais j'étais enfin heureuse

Elle est venue au monde après 24h de souffrance, une péridurale qui ne fonctionnait pas, un'gyneco absent une tension à 18 

Elle est sortie et nous a regardé avec ses yeux tous ronds

Peau à peau avec son papa car moi la péridurale avait endormie le haut de mon corps , pas pratique du tout 

Je n'ai pas fais de poussées après l'accouchement

À cette période l'ami de mon mari, un monsieur malade , très malade est parti en maison de retraite atteint entre autre d'une leucémie mon mari souffrait de le voir s'éteindre peu à peu

Ma grande l'appelait ''papy toulouse'' il n'avait pas eu d'enfants et mon mari était un ami,'un fils 

Il s'est eteint en mars 2010 et quand j'entends une chanson du groupe Zebda je le vois taper'des mains et rire, c'était notre papy Toulouse

À cette période c'est mon homme qui a eu besoin de moi

Je pouvais lui rendre tout ce que lui m'avait offert en me soutenant toutes ces années 

Et deux mois après l'enterrement, je le rends compte que je n'ai pas eu mes règles 

Il y avait eu d'autres décès en début d'année une brouille avec sa famille qui dire depuis'2010 car il n'a jamais revu son frère handicapé

Bref, on se rend compte que je suis enceinte mais je prends énormément de médicaments incompatibles avec une grossesse

Rdv en urgence à l'hôpital

À l'échographie le moniteur est caché je ne vois rien 

Juste que cette grossesse est risquée pour moi et pour le bébé, les médicaments provoquent des malformations le'coeurndu bébé clignote mais irrégulier

Une semaine après je vies ce que je n'en souhaite pas à la pire ennemie

Le'personnel de l'hôpital est adorable, encore en écrivant ce soir mes larmes coulent. 

On a mal vécu cette période encore aujourd'hui cette période est dure 

Je crois qu'on ne peut. Pas faire un deuil de ça,juste apprendre à vivre avec 

Je me suis jetée dans le travail, mon métier de nounou à corps perdu 

Entre temps on gerait la'dyscalculie de la grande, 

J'ai'rechute et le suis faite enlever la thyroïde

Et nous avons déménagé 

Je vais dormir un peu, il est 1h40 et je terminerai plus tard 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
T'es un amour<br /> Une fille extraordinaire <br /> Vous pouvez être fiers de vous<br /> Je t'adore fort
Répondre
C
Hello!<br /> Je vois que tu as un mari aussi adorable que le mien! Et tiens-toi bien, je suis assmat moi aussi! La SLP je connais,: mon oncle en a souffert toute sa vie.<br /> Mon drame: je n'ai pas pu avoir d'enfant, d'ou mon choix d'etre nounou..<br /> Amitie
Répondre